Professionnels et amateurs réunis par la « magie » de la Route du Rhum

Publié le : 23 novembre 20227 mins de lecture

La Route du Rhum est une course quadriennale au départ de la ville de Saint-Malo en région Bretagne à destination de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Cette année 2022 voit se dérouler la 12e édition avec un nombre record en termes de bateaux engagés (138) et autant de marins professionnels ou amateurs. Comment expliquer un tel succès pour cette course à la voile qui n’est qu’une course parmi tant d’autres ? La Route du Rhum a ses secrets et ses clés de compréhension qu’il nous faut étudier pour comprendre cet engouement et cette participation toujours plus forte à chaque édition.

La Route du Rhum se veut inclusive et accessible

C’est une constante pour cette course qui essaie toujours de rester accessible pour la plupart des skippers et leurs bateaux cela depuis 44 ans d’existence.

Un événement ouvert à tous les bateaux ou presque

Année 1978 : première édition de la Route du Rhum. 38 bateaux au départ de Saint-Malo pour cette épreuve au travers de l’océan Atlantique. Premier point fort pour cette première édition : pas de taille maximale pour les bateaux engagés. Rappelons que suite à la transat anglaise de 1976, une taille maximale (17 m) a été instaurée pour tout bateau souhaitant participer à cette course Transat. Par la suite, par le gigantisme de certaines unités, des critères de taille sont considérés, mais l’esprit reste très ouvert grâce à la création de catégories de bateaux. En 2022 par exemple, 6 catégories sont créées pour l’ensemble des bateaux sur la Route du Rhum-Destination Guadeloupe :

  • Ultim 32/23 (multicoques jusqu’à 32 m) ;
  • Ocean Fifty (multicoques jusqu’à 15 m) ;
  • Imoca (monocoques 60 pieds, environ 18 m) ;
  • Class 40 (monocoques 40 pieds, environ 12 m) ;
  • Rhum Mono (monocoques entre 40 et 60 pieds) ;
  • Rhum Multi (entre 15 et 32 m).

Les marins sont bienvenus, professionnels et amateurs

Qu’il s’agisse d’un skipper professionnel qui souhaite valider un classement ou valoriser son expérience, ou d’un amateur averti qui désire emprunter une route mythique dans les traces des grands noms de la voile, tous reçoivent un accueil bienveillant de l’organisation de la Route du Rhum. Certes, des qualifications doivent être effectuées afin de ne pas accepter certains optimistes qui sous-évaluent la dureté de l’épreuve et compromettent leur sécurité ainsi que celle des autres concurrents ou des secours en mer. Mais une fois ces qualifications effectuées et les droits d’inscription réglés (par exemple, 6000 euros en Rhum Mono ou en Rhum Multi), chaque skipper peut prétendre concourir dans sa catégorie. Cette ouverture n’est pas la règle dans le monde de la course au large en solitaire et il faut saluer cette volonté d’accessibilité à ce sport noble et populaire. Ce sont par conséquent de grands noms de la voile comme de parfaits inconnus qui se côtoient dans le village de la Route du Rhum à Saint-Malo.

Dans le même thème : Les 138 skippers de la Route du Rhum 2022

La popularité contribue à la magie de la course

Pour abonder dans le sens de l’ouverture, la course de la Route du Rhum reste résolument tournée vers le public et à bien y regarder de plus près, les preuves de cet engagement sont flagrantes.

  1. Le village de la Route du Rhum accueille (jusqu’à 15 jours avant le départ) près de 2 millions de visiteurs.
  2. Les bateaux sont visibles par tous et, détail appréciable, lors de leur arrivée à Saint-Malo, il leur est demandé d’arriver avec la Grand-voile hissée afin que le public puisse admirer les bateaux évoluant sous voile.
  3. La ligne de départ (en face de la pointe du Grouin) est visible par le public présent sur place et une bouée obligatoire est positionnée devant le cap Fréhel afin que d’autres curieux (environ 20 000 personnes) puissent profiter visuellement du passage des bateaux avant qu’ils ne disparaissent au large.
  4. L’arrivée se fait à Pointe-à-Pitre où de nombreux supporters, partenaires ou curieux accueillent chaleureusement les marins (du vainqueur jusqu’au dernier), et ce peu importe l’heure du jour ou de la nuit. 3 villages de la Route du Rhum sont également créés à Pointe-à-Pitre et Basse-Terre pour cette occasion.
  5. Depuis 2006, le jeu en ligne « Virtual Regatta » propose une édition dédiée à tous spécialement conçue pour la Route du Rhum. Un record de 507 000 inscriptions est atteint le 10 novembre !

Sans pouvoir relater ici toutes les communications faites autour de cette course (actualités, réseaux sociaux, communication des partenaires et sponsors, etc.), il est néanmoins aisé de comprendre la réelle volonté d’ouverture de l’organisation de la mythique Route du Rhum. C’est également cela que de créer de la magie autour de ce sport.

À consulter aussi : Le devoir de mémoire entre Skippers s’invite sur la mythique Route du Rhum

La mémoire et la force des histoires

La Route du Rhum c’est aussi une histoire, composée de plusieurs histoires. Des disparitions tragiques (Alain Colas en 1978 ou Loïc Caradec en 1986), des moments durs (météo difficile en 2002 qui contraint 15 bateaux de la classe ORMA à abandonner), etc.

Mais c’est aussi de belles histoires :

  • en 1978 lors de la première édition, 98 secondes séparent le vainqueur Mike Birch et Michel Malinovky après 23 jours de mer ! ;
  • en 2022, Philippe Poupon rend hommage à Florence Arthaud (vainqueur de l’édition 1990) en participant sur l’ancien multicoque de cette dernière ;
  • en 2022, la collision entre le skipper Kojiro Shiraishi et le skipper Oliver Heer devant le cap Fréhel a abouti sur une belle leçon d’entraide très « fairplay » ;
  • depuis 2017, Samantha Davies concourt à bord de son Imoca « Initiatives-Coeur », pour promouvoir la chirurgie cardiaque pour les enfants ;

C’est l’ensemble de toutes ces valeurs qui crée une certaine magie autour de la Route du Rhum rendant cet événement si prisé et apprécié du public comme des marins, amateurs comme professionnels.

Plan du site