Les câbles de commandes moteurs de bateau : La clé d’une navigation précise et sécurisée

moteurs de bateau

Publié le : 07 novembre 20237 mins de lecture

Voguer de manière précise sur l’eau représente un gage de sécurité. En l’occurrence, disposer d’un boîtier de commande au niveau de la motorisation ne suffit pas, encore faut-il avoir des câbles destinées à la commande moteur.

Le rôle principal des câbles de commandes moteurs bateau

Équipé d’un boitier de commande moteur et câbles de direction, un moteur de bateau, quel que soit sa taille utilise cet accessoire comme élément fondamental permettant le fonctionnement du starter, l’ouverture à distance des robinets carburants et l’activation des extincteurs. Ce boitier de commande moteur est relié au moteur, avec des câbles (accélérateur et inversion de marche) permettant la commande à distance. Le calibrage des câbles est essentiel pour une bonne correspondance entre le levier de commande et le boîtier. A ce titre, le motoriste indique ses instructions de réglage via le manuel, mais au fil du temps, un jeu peut intervenir, d’où la nécessité de le mettre au point régulièrement.

Coulissant dans une gaine, il est aussi nécessaire de graisser de temps à autres les câbles, en desserrant un peu l’écrou de blocage sur l’extrémité filetée.

Les câbles de commandes, pour la précision et la sécurité

En matière de navigation, il faut tenir compte de chaque élément pour garantir la sécurité du pilotage, afin d’assurer la sécurité du bateau et de ses occupants. Les câbles de commandes contribuent à l’agrément, ainsi qu’à cette sécurité de pilotage, et ils sont disponibles auprès de piecesbateaux.com. Les embarquements disposant d’un système de commande mécanique doivent respecter l’ordre de réglage des câbles, de la manette de commande jusqu’à la cale moteur.

Effectivement, l’usure et le temps peuvent avoir raison des commandes moteurs mécaniques d’un bateau, d’où la prise de jeu et la perte en précision. Ainsi, le point mort devient moins franc, l’accélération décalée et l’inverseur patine par défaut d’embrayage. A ce stade, le réglage des câbles de commandes intervient pour rectifier ces problèmes techniques. Le bon sens et la logique sont alors le maîtres mots pour régler les câbles reliant le boîtier de commande au moteur et à l’inverseur.

Le réglage des câbles de commandes, étape par étape

Acheter un bateau ne suffit pas pour pouvoir voguer en toute sérénité sur l’eau. Encore faut-il savoir régler les câbles de commandes pour une navigation précise et sécurisée. Les étapes à suivre à ce sujet.

Connaître le rôle du transmetteur d’ordre

Le boîtier de commande représente le cœur même du système de navigation dans la mesure où il est chargé de la transmission des ordres allant du pilote à la machine. Pour un bateau à mono-levier, il s’occupe à la fois de l’accélération et de l’inversion.

Savoir les actions des câbles

Par opposition aux commandes électriques, le boîtier des commandes mécaniques actionne les câbles. En l’occurrence, ils tirent ou poussent les leviers d’inversion et d’accélération se trouvant dans la cale moteur. Une observation minutieuse de l’ensemble du système est recommandée pour une meilleure compréhension des actions des mécanismes.

Pouvoir vérifier les câbles et les pivots

Après l’ouverture du boîtier, il faut procéder à l’inspection de l’état des câbles. En aucun cas, ceux-ci ne doivent former de coude prononcé dans la mesure où seuls les pivots et attachent font l’objet d’une usure qui génèrent un jeu influant de manière préjudiciable à la précision.

Il faut commencer par les câbles d’inversion du moteur, en actionnant la commande et en secouant les liaisons des câbles. Les traces d’usure doivent être visibles sur axes usés, et le remplacement est incontournable, notamment pour les doubles commandes. Il s’agit de systèmes permettant la multiplication des liaisons, et le cumul des sources de jeu peut générer des risques d’accident importants.

Ensuite, il faut également passer par inspection des câbles au niveau du moteur. La patte retenant la gaine du câble doit être bien fixée et sans aucun jeu. De la même manière, le levier de l’inverseur doit être aussi fixe et sans jeu, sinon, remplacement pour optimiser précision et sécurité de la navigation.

Les contrôles divers

Le contrôle de l’axe de liaison au moteur est une étape incontournable. Pour ce faire, il faut déconnecter la chape reliant le câble à la commande d’inverseur pour pouvoir inspecter l’état de l’axe. Il faut s’assurer que le câble, ni l’axe n’a aucune usure, sinon remplacement immédiat recommandé.

La vérification de la course est aussi essentiel au niveau du câble débranché de l’inverseur. Il faut placer successivement la commande de l’inverseur en position neutre, puis avant et arrière. Lors de l’actionnement de la commande, le câble doit présenter une course suffisante pour actionner le levier d’inversion aussi bien en avant qu’en arrière. Sinon, il faut procéder à un ajustement de la course en réglant l’écrou du câble dans le boîtier de commande. L’enclenchement ferme en avant et en arrière résulte d’un débattement suffisant. Au besoin, le réglage peut être affiné sur l’extrémité du câble côté moteur, en desserrant le contre-écrou et en tournant la chape jusqu’à la longueur souhaitée.

Une fois que les câbles de commandes sont bien réglés, chaque voyage à bord du bateau est aussi précis que sécurisé.

Plan du site