6 choses à savoir avant d’acheter un voilier

acheter un voilier

Vous aimez la mer et vous rêvez d’emmener votre famille et vos amis naviguer régulièrement ? Et si vous faisiez l’acquisition de votre propre voilier ? C’est une chose tout à fait possible, à condition de se montrer vigilant au moment de l’achat. Vous trouverez dans le texte ci-dessous six conseils qui vous permettront de mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

1. Faites-vous aider par un expert !

Même si vous n’êtes pas un expert de la vente de voilier, vous imaginez bien qu’un état des lieux du bateau concerné reste un passage obligé avant de finaliser la transaction. Plusieurs options s’offrent alors à l’acheteur. Celui-ci peut avoir confiance en ses connaissances maritimes et décider de s’y rendre seul. Il peut, bien entendu, aussi se faire accompagner par un ou plusieurs amis expérimentés. On ne le sait pas toujours mais il existe également une troisième possibilité. Vous pouvez en effet faire appel aux services d’un expert maritime. Il arrive même parfois que certaines compagnies d’assurance vous l’imposent afin de vérifier que la valeur d’achat soit bien en rapport avec les prestations.

L’expert évaluera dans le même temps les cas de sinistre potentiels afin d’établir le futur contrat d’assurance. Comme vous vous en doutez déjà, les prestations de l’expert maritime ne sont pas gratuites ! Le montant de la facture s’établit en fonction de la longueur du voilier. Comptez environ 40 € par mètre. Dans la plupart des cas, votre assureur prendra à sa charge cette dépense. N’hésitez pas à prendre contact avec ce dernier pour en apprendre davantage au sujet de l’assurance voilier !

2. Contrôlez la coque

Avant de vous connecter à un comparateur d’assurance en ligne et de souscrire une assurance, il serait préférable de vérifier l’état du voilier ! Parmi les éléments les plus fragiles figure la coque. Elle peut être constituée de différents matériaux (métal, bois ou plastique) et ne doit pas présenter le moindre signe de faiblesse. Si la mise hors d’eau du bateau n’est pas possible durant votre visite, n’hésitez pas à plonger pour réaliser les contrôles. Accordez également une grande attention à l’état de la quille et du safran. La première assure l’équilibre du navire et ses joints et boulons devront peut-être être remplacés avant la vente. Le second élément permet au bateau de se diriger. Assurez-vous qu’il n’y ait pas de “jeu” et n’oubliez pas que les voiliers les plus modernes disposent désormais de deux safrans.

3. Ne sous-estimez pas l’importance du moteur

Certains pourraient être tentés de passer rapidement l’étape de vérification du moteur. Il s’agirait alors d’une grave erreur ! Gardez bien à l’esprit que c’est un élément sur lequel vous devrez pouvoir compter dans les circonstances les plus pénibles. Il lui faut aussi démarrer aisément quelles que soient les conditions. Lors de votre visite, mettez-le en marche et regardez attentivement la couleur des fumées qui s’en échappent. Demandez également au vendeur le carnet d’entretien.

4. Inspectez les voiles attentivement

Vous ne serez sans doute pas surpris de lire que les voiles sont, elles aussi, importantes ! Contrôlez tous les points sensibles dont les butées de latte, le point d’écoute, les sacs de pont et les œillets. L’ensemble ne doit pas présenter des traces d’usure trop importantes sinon vous serez dans l’obligation de remplacer toutes les voiles dans les mois à venir. Une telle opération nécessite un budget important, n’oubliez donc pas d’en tenir compte durant les négociations commerciales !

5. N’achetez jamais sans essayer !

Finalement, l’acte d’achat d’un voilier ressemble fortement à celui appliqué pour choisir une voiture ! Il est en effet chaudement recommandé de procéder à un essai du voilier qui vous intéresse avant de confirmer votre achat. N’ayez pas peur de demander au vendeur d’embarquer en votre compagnie. Il pourra ainsi vous distiller de précieux conseils lorsque vous serez à la barre. Ce sera également l’occasion pour lui d’évoquer les merveilleux souvenirs vécus sur ce voilier.

6. Le prix est-il juste ?

Retour sur terre avec la finalisation du processus d’achat ! C’est le moment de vérifier que le tarif proposé par le vendeur soit bien en adéquation avec l’ensemble des prestations. N’hésitez pas à négocier le prix si votre visite a permis de détecter des points faibles. N’oubliez pas non plus que le contexte local joue également son rôle ! Dans les zones maritimes les plus fréquentées ou en fonction des saisons, attendez-vous donc à payer un surcoût en raison d’une forte demande et d’une offre limitée.