Où admirer les bateaux au départ de la Route du Rhum ?

Publié le : 22 novembre 20226 mins de lecture

Ultim 32/23, Ocean fifty, Imoca, class 40, Rhum multi ou Rhum mono, ces six catégories de bateaux de course taillés pour le large sont présentes au départ de la mythique Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2022. Cette course au large en solitaire relie la France métropolitaine depuis Saint-Malo, en région Bretagne, à son territoire d’outre-mer la Guadeloupe, avec pour destination Pointe-à-Pitre.

Véritables « formule 1 des mers », ces bateaux rivalisent de technologie conceptuelle et affichent des looks parfois plus issus d’un roman de science-fiction tranchant avec la droite ligne des navires de la marine à voile. Une classe évidente ressort de ses lignes résolument sportives. Tous réunis en Bretagne Nord à Saint-Malo à l’occasion de cette 12e édition de la course de la Route du Rhum, ils étaient visibles de tous les curieux venus admirer ces géants de l’événement quadriennal.

Le port de Saint-Malo accueille les concurrents et leurs montures

Comme à chaque édition de la Route du Rhum, le port de Saint-Malo accueille l’ensemble des bateaux de la course dans ses bassins. La ville crée alors, pour cette occasion tant attendue, un village de la Route du Rhum sur plus de 2,5 kilomètres de quai afin de recevoir également les stands accompagnant l’événement.

Selon les catégories de bateaux, le port de Saint-Malo ouvre ses portes aux skippers environ 15 jours avant le départ. Durant cette période, le village ainsi que les pontons sont accessibles (mais contrôlés) afin de permettre aux curieux d’admirer les engins de course au repos dans le bassin protégé.

Que ce soit lors de leur arrivée ou à l’occasion de leur départ le jour de la course, il est donc possible d’admirer les bateaux évoluant dans les bassins du port ainsi que dans les écluses d’accès, avec, à leur bord, leurs célèbres marins et skippers.

Dans le même thème : Sur la route du Rhum, choisir la bonne stratégie météo, c'est souvent réussir à s'imposer

Points de vue perchés à terre pour le départ

Le jour du départ, chaque bateau sort du port et va se positionner en mer en face de la pointe du Grouin, à proximité de Cancale, afin de se préparer à franchir la ligne de départ, une ligne imaginaire sur l’eau matérialisée par 2 bouées aux extrémités.

La pointe du Grouin matérialise le départ officiel

C’est donc sur cette pointe du Grouin, en côte d’émeraude, que plusieurs milliers de spectateurs vont pouvoir admirer les bateaux sous voile évoluant sur l’eau pour se positionner au mieux.

Le « top départ » est donné. Les concurrents se frayent un chemin parmi la multitude et chacun prend une position dans le classement. C’est parti, la course commence !

Une cordiale salutation au Cap Fréhel

Une fois les bateaux et leurs skippers lancés sur la première ligne droite de la course, la première direction obligatoire est une bouée au-devant du cap Fréhel, situé sur la commune de Plévenon. De ce promontoire naturel, pas moins de plusieurs dizaines de milliers de personnes viennent saluer les skippers une dernière fois avant leur traversée de l’océan.

C’est ainsi que, tous les 4 ans, l’organisation menée conjointement entre la préfecture et les communes concernées prévoit des dispositifs destinés à assurer :

  • la sécurité des spectateurs et des bateaux ;
  • la mise à disposition de parking et de solutions de restauration sur place ;
  • la protection naturelle du grand site de France qu’est le cap Fréhel ;

Les bateaux arrivent alors vers le cap Fréhel avec des vitesses déjà impressionnantes (supérieures à 15 ou 20 nœuds selon les conditions) et les voiles disparaissent vite vers l’Ouest. En 2 ou 3 heures, il n’y a déjà plus rien à voir. Ensuite, on peut apercevoir les bateaux, selon les trajectoires qu’ils empruntent, depuis la terre dans quelques endroits côtiers, comme l’île de Bréhat, l’île de Batz ou Plouguerneau. Mais seule la bouée du Cap Fréhel est le dernier passage obligé pour les marins et skippers avant de quitter la France.

Les privilégiés sur l’eau

Comme à chaque départ de cette mythique Route du Rhum, les bateaux en course ne sont pas seuls sur l’eau. Un florilège d’embarcations les accompagne :

  • bateaux à passagers affrétés par les sponsors ;
  • propriétaires de bateaux particuliers ;
  • vedettes commerciales ;

La vue est imprenable, mais la sécurité prime. Pour cela, un couloir est dédié uniquement aux voiliers de course. Il s’étend de la pointe du Grouin jusqu’à la bouée du Cap Fréhel. Les navires de passagers venus les accompagner peuvent alors naviguer au nord de ce couloir tandis que les plaisanciers restent au sud de celui-ci. La marine veille au respect de cette zone.

La retransmission est également à considérer

Avec pas moins de cinq chaînes télévisées qui retransmettent le départ en direct ainsi qu’un écran géant dans le village de la Route du Rhum à Saint-Malo, l’image reste au cœur de l’événement. La qualité des images capturées par les drones et les caméras embarquées sur des bateaux à moteur rapides est suffisamment aboutie pour apprécier ce départ toujours très attendu. Les détails des bateaux et des skippers sont alors accessibles à tous et la beauté singulière d’un tel moment s’invite dans tous les foyers qui le souhaitent.

Plan du site