Route du Rhum 2018 : retour sur l’exploit spectaculaire de Francis Joyon

Publié le : 22 novembre 20225 mins de lecture
En 2018, Francis Joyon remportait la 11e édition de la mythique Route du Rhum à bord de son Ultime Idec Sport. Cette victoire restera inscrite dans l’histoire de la course : non seulement le navigateur a traversé l’Atlantique en un temps record, mais le duo de tête est resté serré jusqu’au dernier moment : 7 minutes et 28 secondes le séparent de François Gabart

La Route du Rhum : une course déjà légendaire

Tous les quatre ans, elle démarre de Saint-Malo en Bretagne et se termine à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Une traversée de l’Atlantique d’environ 6500 km rassemblant navigateurs aguerris et amateurs passionnés.  Depuis la naissance de la course en 1978, douze éditions ont déjà eu lieu, rencontrant à chaque édition ou presque, un succès croissant toutes catégories confondues. 

Francis Joyon : de l’intérieur des terres à la mer 

Francis Joyon est né près de Rambouillet, à la campagne mais presque en région parisienne. Il s’imaginait plutôt paysan ou artisan mais l’appel de la mer a eu raison de ses idées. La passion irrépressible de la mer s’impose. Il devient moniteur de voile. 

  • En 1990, il participe pour la première fois à la Route du Rhum à bord d’un voilier “bricolé”, amputé au dernier moment de son arrière main pour se conformer au règlement de la course. Le navigateur s’avère aussi performant que pragmatique : il termine 10e de la course.
  • En 2002, lors de la 7e édition de la Route du Rhum, Francis Joyon voit son trimaran « Eure et Loir » chavirer dans le golfe de Gascogne. Les secours mettront plusieurs heures à arriver mais cela n’entame en rien sa détermination à reprendre le départ sur la prochaine édition. 
  • En 2004, premier record : le  tour du monde en solitaire sans escale en 72 jours. Un exploit qui lui vaudra une reconnaissance internationale et sans doute d’être élu en 2008 « marin de l’année » par la fédération française de voile.
  • Route du Rhum 2010 : il se classe deuxième derrière Franck Cammas, en 9 jours et 13 heures.
  • En 2018 enfin, la détermination paie : avec son trimaran Idec, il remporte la Route du Rhum en 7 jours, 14 heures et 21 minutes, seulement 7 minutes et 28 secondes devant son ami François Gabart. 

« Idec » l’Ultim vainqueur de Francis Joyon

Ancien maxi trimaran « Groupama 3 » et « Banque populaire XII »,  « Idec Sport » est né en 2005 dans les ateliers Multiplast de Vannes. Ce bateau est le fruit de 130 000 heures de travail acharné, et le “descendant direct” de Groupama 3 et Banque Populaire XII. À son actif, trois éditions de la Route du Rhum :

  • 2010 avec Franck Cammas et un temps de 9 jours, 3 heures et 14 minutes ;
  • 2014 avec Loïc Peyron : 7 jours, 15 heures et 8 minutes ;
  • 2018 avec Francis Joyon en 7 jours, 14 heures et 21 minutes.

Le trimaran de classe Ultim a su faire ses preuves et se montrer digne des plus grands skippers. 

2018 : le duo gagnant 

Le record de la Route du Rhum 2018 célèbre la rencontre d’un skipper d’exception, Francis Joyon, avec ce trimaran de haute volée. Une performance d’autant plus admirable que sur 123 concurrents, 79 seulement termineront la course : la météo fut particulièrement capricieuse cette année-là. Même Armel le Cleac’h, marin chevronné, s’était vu contraint d’abandonner. 

Francis Joyon avait réalisé une remontée : il avait 165 minutes de retard sur François Gabart au passage de la Tête à l’anglais le vendredi, mais reprenait la tête de la course après canal des Saintes à seulement 13 minutes de la ligne d’arrivée. Un véritable sprint final pour Idec Sport que François Gabart ne pourra pas rattraper. 

Le secret de ce record ? Une audace incroyable. À 500 mètres de la ligne d’arrivée, Francis Joyon avait joué une option risquée : virer au travers d’un haut fond rocheux pour raccourcir sa trajectoire. Une stratégie osée mais payante. Il devance François Gabart de seulement 428 secondes après 7 jours de course.

Plan du site