Les 7 navigatrices engagées sur la Route du Rhum 2022

Publié le : 23 novembre 20226 mins de lecture

Malgré un départ prévu pour le dimanche 6 novembre, mais reporté pour le mercredi 9 novembre, la Route du Rhum-Destination Guadeloupe est bien maintenue et connaît sa 12e édition. Cette fois, six classes de bateaux composent la flotte de départ. Elles sont représentées par des concurrents venus de différents pays. Particulièrement nombreux pour cette édition 2022, les skippers en lice font un total de 138 ce qui constitue un record.  Dans leur rang, on compte 7 navigatrices, soit une de plus que sur l’exercice précédent. À bord de leurs bateaux, elles tenteront chacune d’inscrire une victoire féminine dans le palmarès de la course légendaire, trente-deux ans après Florence Arthaud, seule femme vainqueur dans l’histoire de la compétition. Découvrez ces 7 skippeuses engagées.

Amélie Grassi

Amélie Grassi (La Boulangère Bio) est la benjamine des 138 skippers au départ de la 12e édition de la Route du Rhum. La skippeuse de la Class 40 connaît ainsi sa première participation, un an après sa 9e place en duo sur la Transat Jacques-Vabre et quelques mois après sa première course en solitaire, à savoir la 1000 Milles des Sables. Malgré son statut de débutante, Amélie Grassi n’est pas le premier Grassi qui tente la traversée entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre. En effet, elle est la fille d’Olivier Grassi, 22e sur la Route du Rhum 2010 et 27e de la Transat Jacques-Vabre.

Catherine Chabaud

Après une première tentative soldée par un abandon en 1998, la navigatrice Catherine Chabaud (Formatives ESI Business School pour Ocean as Common) revient quelques décennies plus tard tenter une nouvelle fois sa chance.  Pour rappel, la skippeuse de la classe Rhum Mono est ancienne journaliste, députée européenne et engagée pour la préservation des océans. Elle est également connue, depuis le Vendée Globe 1996-1997, pour être la première femme à boucler un tour du monde en solitaire et sans escale. Catherine Chabaud part cette année pour la Guadeloupe à bord de son bateau surnommé le « Cigare rouge ».

Morgane Ursault-Poupon

À 36 ans, Morgane Ursault-Poupon (Médecins du Monde) en est, elle, à sa deuxième participation consécutive à la Route du Rhum. La navigatrice, née en Bretagne et fille de Philippe Poupon, avait fini la dernière compétition à la 27e place. Elle était donc loin d’avoir fait aussi bien que Florence Arthaud. À bord de son bateau Class40, le plus vieux de la classe, elle met à nouveau les voiles pour faire mieux que lors de l’édition précédente. La skippeuse s’y est d’ailleurs préparée ces dernières années en enchaînant les participations et les performances sur différentes courses nautiques dont la Transat Jacques-Vabre, la Heineken Regatta, le Défi Pure Océan Saint-Pierre-et-Miquelon — Lorient, le 40′ Malouine, etc.

Isabelle Joschke

Isabelle Joschke (Macsf), qui estime que les femmes ne se mettent pas à la voile pour faire de la figuration, s’élance sans doute cette année avec un double défi. D’une part, elle est attendue en tant que potentiel successeur de Florence Arthaud et d’autre part pour faire mieux qu’en 2018.  En effet, lors de la 11e édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, la navigatrice franco-allemande avait vogué à peine deux jours après le départ de Saint-Malo que le mât de son monocoque Groupe Monin s’était cassé.

Justine Mettraux

Justine Mettraux (Teamwork.net) de la classe Imoca en est, elle aussi, à sa première course sur la Route du Rhum. Néanmoins, la Suissesse basée à Lorient a eu le temps de faire ses armes en participant à d’autres compétitions, telles que le Tour de France à la Voile, la Mini-Transat, la Volvo Ocean Race, etc. La navigatrice fait donc sans conteste partie des grands espoirs féminins de l’édition 2022 de la reine des transatlantiques.

Samantha Davies

Née à Portsmouth dans une famille anglaise de marins, Samantha Davies (Initiatives-cœur) n’en est qu’à sa deuxième Route du Rhum, après une première transatlantique soldée par un abandon. La Britannique est tout de même bien connue du grand public auquel elle s’est révélée en 2004 après une 4e place au Vendée Globe. Au total, Sam, comme on la surnomme, aura, à ce jour, participé à 25 transatlantiques et à 3 tours du monde complets. Cette année, elle prend le départ depuis Saint-Malo à bord d’un bateau Imoca flambant neuf.

Pip Hare

Pip Hare (Medallia), l’autre navigatrice britannique engagée sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe édition 2022, n’a découvert la course en solitaire qu’à 35 ans. À 48 ans, cette édition de la reine des transatlantiques est également la première dans laquelle elle s’engage. Toutefois, la navigatrice s’est fait un nom dans le milieu de la voile au fil de ses participations aux compétitions. Pip Hare a notamment connu deux Mini-Transat et une Transat Jacques-Vabre. Elle s’est aussi illustrée par de belles performances et quelques faits d’armes. On note, entre autres, sa 19e place au Vendée Globe 2020, laquelle la consacre comme la huitième femme à boucler le tour du monde en solitaire et sans escale. Pip Hare a également impressionné en 2021, lorsqu’elle change un gouvernail, seule, dans l’océan Austral.

Plan du site